Nos flutistes

La flûte traversière est un instrument à vent à perce cylindrique. Elle est en maillechort (alliage métallique), parfois en argent, en or, en platine ou en bois. Elle est composée de trois parties qui s’emboîtent : la tête, le corps et la patte d’Ut. Le son est produit par l’impact du souffle sur une embouchure latérale. Sa famille se compose du piccolo, de la grande flûte, de la flûte en sol (alto) et de la flûte basse. C’est le plus agile des instruments à vent et le plus souple de l’orchestre, avec des nuances d’articulations raffinées et de nombreux effets sonores. Elle possède beaucoup de charme et de pureté dans les graves, devient lumineuse dans le médium et l’aigu et sifflante dans le suraigu. On a souvent l’image de l’oiseau pour la flûte, mais dans Otello elle est utilisée de manière sombre. Les flûtes viennent notamment ponctuer la nostalgie de Desdémone dans une espèce de dialogue avec le hautbois. jeanne elise lucie-pe

Ce contenu a été publié dans Flutes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *